Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : La fin d'année en 10 points, le retour

Arnaques, fraîcheur et propreté - Par - 20 Novembre 2008 12:30:23

Et Dieu sait qu'on a besoin de conseils d'achats, nous, joueurs écrasés par la montagne de bons jeux en cette fin d'année.

1 - Honte



Le hardcore joueur adore ces petits noms débiles, composés de quelques initiales et parfois également d'un jeu de mots douteux. NXE, XNA, EDGE, un véritable arsenal non pas pour le développeur, mais pour l'internaute attardé qui viendra étaler ces quelques grammes de culture en faisant des phrases honteuses avec. Exemple : "Oui mais non mais il faut bien reconnaître que Sony avec le EDGE et Microsoft avec le XNA révolutionnent le monde du développement il suffit de regarder avec quelle aisance le NXE a été mis en ligne et aussi le nombre de pixel en vertical parce que c'est vraiment hallucinant. CQFD."

Le NXE (une partie en tous cas) c'est la tentative immonde de Microsoft pour sauver sa console morte née (ou devrais-je dire avortée ?). D'abord ils ont essayé de faire des jeux avec quelques studios à la ramasse (Mystwalker, Rareware), et quand ils se sont rendus compte que cela servait seulement d'aide respiratoire, ils ont décidé de faire bien mieux. Lorsque que l'on n'arrive pas à attirer les joueurs faute de jeux, il faut se tourner vers les parents attardés qui offriront des cadeaux de 200€ pour leur gosse de sept ans (et lui acheter des jeux interdits à son âge, pour mieux venir se plaindre de la violence après) qu'il faut donc motiver avec une nouvelle fonctionnalité carrément inutile, plagiée sur la concurrence.

C'est cela le NXE. Il y a plein de petites innovations, dirons nous, intéressante qui viennent avec ce machin, mais dont je n'ai heureusement aucune envie de parler, parce que décrire les fonctionnalités d'un menu m'endort quelque peu. Non, le hype autour du NXE provient de ça :



Des avatars.
Comment ce genre d'aberration parvient-elle à voir la lumière du jour ? Pourquoi personne n'arrêta ce projet lorsque ce design fut présenté pour la première fois ? Je ne sais pas. On peut créer ses avatars, discuter avec ses potes (virtuels, désolé), jouer au UNO en ligne. Que demander de mieux sur une console de jeux ?


2 - Rien



Parce qu'il n'y a rien. Je suis arrivé au deuxième point de cette chronique et je n'ai absolument plus rien à dire. Tu possèdes une Wii, tu n'as rien. Tu possèdes une DS, tu n'as rien. Tu possèdes un PC, tu n'as rien. Tu possèdes une PSP, tu n'as rien. Tu possèdes une 360, tu as de la merde. Tu possèdes une PS3, tu as une sorte de trou noir merdeux.
Toutes les années depuis 2006, (parfois même avant) c'est la même chose. Des nouveaux petits développeurs présentent des projets ambitieux et frais à l'E3, le monde entier s'astique sur des vidéos tremblotantes, énorme couverture médiatique, 1UP show, interviews, vingts trailers différents, tests dithyrambiques, 9/10, 10/10, BGE, et on arrive enfin à la sortie du jeu, on va à Virgin, confiant, avec 70€ en poche, on donne notre fric à la caissière finement choisie, on rentre on branche tout, et soudain c'est le choc : c'est de la merde. Mais ce n'est pas encore fini, vu que la fin d'année n'est pas encore arrivée, et que Gametrailers n'a pas encore monté son TOP TEN DE LA MORT, classant les meilleurs années du jeu vidéo, classant l'année 2008 en n°1 avec comme preuves Gears2, Deadspace et Sonic Unleashed.
Moi je dis non, stop, arrêtez la pièce, on fait tomber le rideau. La mascarade n'a que trop duré. Personne ne fait le moindre effort, la moindre tentative d'innovation et se contente de ressasser cette même eau croupie depuis je ne sais même plus quand. Personne n'essaie d'écrire convenablement un scénario ou d'engager des doubleurs compétents. Personne ne réfléchit, tout est concentré dans l'instant, la magie de la découverte et la poudre aux yeux cache misère qui doit durer au moins cinq heures, durée après laquelle les journalistes honteux écrivent leurs tests élogieux, se foutant au passage de la gueule des gens qui les lisent.

3 - Désespoir



Continuez, allez-y, achetez donc Resistance 2 et Sonic Unleashed, allez-y. Achetez Bioshock sur PS3 pour que les éditeurs tiers continuent de soutenir la console, ça a tellement bien marché avec la Gamecube. Continuez d'acheter des jeux VC trop chers, des jeux Wiiware affreux, des Super Street Fighter 2 HD Ultra Giga Turbo Mega Turd, des Vader et Yoda en DLC.



Vous pouvez vous dire que vous avez déjà tout vu sur cette génération et que pour l'instant (ou pour toujours) vous pouvez revendre votre bousin à 179-399€ et vous affairer à des loisirs plus sains. Au pire, vous pourrez toujours en racheter une vers 2011 ou 2012 pour chercher les quelques titres que vous auriez pu manquer, tout en espérant que la PS4 et la Xbox 2001 soient légèrement moins ridicules, ce qui ne sera pas le cas.

Qui imaginait, il y a encore trois ou quatre ans, que la grande guerre des consoles verrait comme protagonistes une Gamecube blanche, un Caramelman défectueux, et une boîte à prout à 600€ ? Dur à dire. La génération 128bits annonçait déjà ce déclin avec la déception de nombreuses sagas importantes, mais rien ne pouvait nous préparer au casual de masse, et surtout au fait que le casual de masse devienne le nerf de la guerre. Je rappelle les propos de Mr Moore de chez EA Sports, ancien VRP dans la branche Xbox :

"Nos jeux sont trop durs, la Xbox et la Playstation sont des consoles du passé, l'avenir c'est Nintendo, le digital, et le jeu en ligne"

Ce n'est pas une vague extrapolation due à une mauvaise journée ou une paranoïa passagère. C'est là, juste ici, à côté de l'annulation de Eight Days et Getaway en faveur de Eyepet, un peu après le Playstation Home, un peu avant le NXE et juste en face de la Wii. Le jeu vidéo, c'est terminé. C'est devenu une industrie bien huilée, une pompe à fric. Le joueur est mort, il faut l'accepter. On se sera bien amusés pendant vingt ans, mais là, plus de crédits, c'est Game Over.

4 - Virtual



Pourquoi pas un Virtual Boy pour Noël ? On aurait bien du mal à cerner les différences entre Waterworld et Call of Duty 5, ludiquement parlant. Personnellement je ne vois pas ce qu'il y aurait de honteux. Je recommande également la Wii, la DS et autres, parce que nous n'avons aucun choix à proposer une alternative viable. Déconseiller d'aller au cinéma voir Transformers c'est facile, parce qu'il y aura forcement un bon film dans la salle d'à côté. Sur consoles, non. Je n'ai rien à conseiller et rien à déconseiller, car ce Noêl, tout le monde sera sur un pied d'égalité niveau famine. C'est digne d'une comédie dramatique.

5 - 1.21 GIGAWATTS



Je n'ai donc rien de mieux à proposer, encore une fois, que de se tourner vers le passé. Avec 70€, vous pourriez vous acheter plus ou moins cinq jeux PS1, n'est ce pas magnifique ? Plus récemment, au lieu de vous toucher sur Deadspace comme pinacle du jeu d'horreur, allez donc acheter Haunting Ground sur PS2. Ou même Yakuza 2, pour une fois qu'un jeu possède un scénar' bien écrit !



Ceci me pousse donc à écrire : pourquoi ? Pourquoi les joueurs ont-ils tellement de mal à acheter Godhand, Haunting Ground, Yakuza 2 quand ils sont peu chers et confirmés comme valeur sure, et préfèrent se jeter sur GTA IV et Deadspace alors qu'ils coutent au minimum deux fois plus cher et sont inintéressants. La réponse à cette question me semble importante, et en même temps je pense que ce doit être quelque chose de pathologique et ridicule, donc en fait gardez le mystère autour de ces achats compulsifs.

6 - Artificiel



Finissons cette chronique en beauté, en parlant de Wii Music. Wii Music, tout comme Wii Sports et Wii Fit, permet d'imaginer que l'on fait quelque chose. Voyez, vous pourriez acheter un ballon et aller jouer, dehors, avec vos amis, mais en fait il est beaucoup plus simple de mettre du fric dans une galette en plastoc' et agiter sa manette comme un débile pour gagner contre des playmobils. Là c'est pareil, vous pourriez vous acheter une guitare et apprendre à jouer, mais c'est sans doute plus drôle d'acheter Wii Music, parce que c'est plus amusant ou divertissant. Merci Monsieur Loisir, que ferions nous sans vous ?

7 - i



En fait, en y réfléchissant bien, j'ai beaucoup mieux que Wii Music. J'ai la DSi, le nouveau modèle de DS. Quelle est la grosse différence ? Plus cher, pas de lecteur GBA, une caméra de très mauvaise qualité, un modificateur vocal (comme les porte clés de laboratoires qui offrent ça à leurs gosses), et, j'ai gardé le meilleur pour la fin, des jeux zonés. Joyeux Noël.

Comme d'habitude, la console sort d'abord au Japon, et dans six mois chez nous. La raison est simple et assumée par Reggie : le marché Japonais est saturée de DSlite, tandis que les USA et l'Europe arrivent encore à tirer sur la corde. Et je trouve ça complètement génial, comme le coup de la GBAsp, de retenir la sortie d'une console après les fêtes pour faire son beurre, et de l'afficher ouvertement sans s'attirer les foudres de personne. C'est la loi du plus fort.

8-)



Parce que tout ça n'est que nostalgie.



Hahahaha, trop vrai !
En fait non.

9 - 10 Parce que la flemme de trouver encore deux points



Vous avez compris ce que je voulais dire, c'est mort, les plantes meurent, les gens sont cons, lalalululula LOCK OOOOOOOON, donc voilà pourquoi continuer à se faire du mal, à attendre Resident Evil 5 en espérant que le combat contre Wesker sera épique et classe alors qu'en fait il se transformera en un blob immonde qui se laissera défoncer avec quatre coups de pompe. Je ne sais pas. Mais ne je ne désespère pas, je suis juste réaliste. Mais si un jour (ça ne saurait tarder, bientôt Motorstorm 2 sera à MOI) j'arrive à trouver un bon jeu sur next-gen, je serai bien content, et je vous ferai signe. Je suis sûr que ça arrivera, un jour.
Jusqu'à ce que ce jour arrive...

11 - Gamonaute



J'ai promis dix points, alors en attendant...




Retour à la page des chroniques




Contact - Mentions légales