Chercher
Sélectionner la plate-forme:




Chercher par titre:




Tomb Raider (PlayStation 3)

Par - 03 Avril 2013 04:52:35 - Fiche du jeu


Page :


Coucou les copains ! La semaine dernière, j'ai joué à Tomb Raider (le nouveau), et je me suis dit, "tiens, si j'en faisais un test". Malheureusement, je suis tombé sur un bon jeu. Comment on fait pour tester des bons jeux déjà ? J'ai oublié.

Pourtant j'avais imaginé une affaire louche, Anniversary c'était un remake bidon sans âme, Deus Ex Human Revolution c'était un reboot immonde, et les trailers Youtube sentaient bon la poursuite judiciaire de Naughty Dogs pour plagiat. Cela dit, tout comme parfois les femmes sortent de la cuisine pour devenir héroïne de jeu d'action, même les studios crevés renaissent de leurs cendres.



Pourtant ça ne suffit pas à tout le monde. En effet, depuis quelques semaines, les fans idiots (des fans de Tomb Raider en 2013, ça existe ?) et les journalistes corrompus se donnent la main pour s'accorder à dire que le "Lara Begins" c'est sympa, mais bon bof quoi. Tomb Raider rejoint donc la centaine de "8/10" aseptisée de cette génération (la même note que Human Revolution, dur), que même avec toute la bonne volonté du monde, tu vois bien les billets de 5€ passés sous le bureau... pour remercier le rédacteur de la pipe commerciale qu'il vient de fournir. On retrouvera donc la même liste de défauts dans tous les tests dispos sur le oueb : 1) ce qui était un jeu d'aventure ultra ouvert s'est transformé en jeu d'action couloirisé 2) Lara d'aventurière-bouche-à-pipe s'est transformée en une meurtrière complétement tarée 3) Le jeu il est trop facile, avant j'avais l'impression de devoir faire 15 fois les même sauts pour réussir 4) les puzzles ils sont trop faciles, avant c'était des rubicubes à chaque pièce 5) le jeu est trop violent, tout ce sang et ce gore ! Je suis obligé de tourner la tête pour ne pas m'évanouir.

Cette hallucination collective sur la série Tomb Raider nous rappelle les heures les plus sombres des débats vidéo-ludiques, c'est à dire la sortie de Resident Evil 4. Les gens ont-ils donc oublié que Tomb Raider c'est 1 bon jeu linéaire à la mort, avec une maniabilité horrible et des puzzles de merde, suivi de 5421478 bouses et portages en tous genres, qui se sont vendus de moins en moins jusqu'à que l'éditeur décide de rebooter la série parce que c'était devenu une grosse blague que t'achetais à Noël en platinum à ton cousin mongol parce qu'il y a longtemps la série était connue ? La seule différence concrète entre l'original et le nouveau, c'est que l'un visait les débiles de 1996 et l'autre les débiles de 2013. Est-ce une raison pour péter des trucs chez soi ? Je ne pense pas.

Et le jeu au fait ?




Tomb Raider c'est bien. Pas "bien", comme quand tu lis un chapitre de Naruto légèrement au dessus de la moyenne, je parle du "bien" de quand tu chopes l'épée des tempêtes dans Demon's Soul pour tuer des monstres géants. Tu sais ce genre de sensations extrêmement rare, où, incroyable, tu t'amuses en jouant à un jeu.

j'ai aussi oublié comment m'amuser


Pas facile d'avoir cette ambition quand à la base on postule comme un clone de la série la plus anti-fun des dix dernières années : Uncharted. Mais au final on retiendra que la relation Uncharted-Tomb Raider c'est un peu comme Final Fight-Streets of Rage à l'époque. Final Fight, le "pionnier", est une purge, chiante à jouer, et se fond dans la masse informe des beat'em up Capcom, alors que Streets of Rage restera à jamais dans le cœur de gaymers comme un produit de haute qualité, offrant une immersion totale et un plaisir intense. Comparer les deux serait idiot, parce qu'en même temps, les deux sont identiques... et complétement différents. En gros, ce que je veux dire c'est que 0 est 1 et devient 100 mais que si le 1 redevient 0... Oh et puis merde. Comment ça j'ai toujours pas parlé du jeu ?



Page :





Retour à la page des tests




Contact - Mentions légales