Vos jeux du moment
La Triforce de la 屎
Lieu
3 190 posts
depuis le 28/08/2007
Cheftrottoir

Réponse au message de TrinitronGO posté 8/08/2017 13h38

C'est relou mais c'est plus simple pour approfondire facilement et artificiellement le background. Donc OSEF si le jeu est tres bon et que ce choix a ete fait pour avoir du temps et des ressources pour bosser sur quelque chose d'utile mais si a l'inverse le jeu se veux narratif, c'est une vraie plaie.

condamné à vivre avec le pire matos sur terre
miiverse
10 833 posts
depuis le 26/10/2009
Peach

Réponse au message de knot084 posté 8/08/2017 15h45

ce focus sur le scenario pour du jv
de base c est rigolo

condamné à vivre avec le pire matos sur terre
miiverse
10 833 posts
depuis le 26/10/2009
Peach
Lulu le rebelle
7 343 posts
depuis le 28/03/2011
Lucien Brémart

La narration d'un jeu video, ça ne vaut pas un bon pavé d'un jeu en réalité virtuelle ou sur comment tu émules Sega Monaco Racing 2003, il faut l'avouer.

condamné à vivre avec le pire matos sur terre
miiverse
10 833 posts
depuis le 26/10/2009
Peach

lulu le rebelle

Trisomie 51
2 641 posts
depuis le 2/11/2008
VV51

Réponse au message de tsukoyumi posté 8/08/2017 15h33

Bah je me comprends mais cacher la clé du bordel dans un endroit difficile d'accès ou avec une certaine mise en scène je trouve ça plus intéressant qu'une fausse énigme oui

Le Astal de la NBA
8 609 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi

Réponse au message de VV51 posté 8/08/2017 17h46

Dit comme ça... Oui je préfère moi aussi un boss fight avec une mise en scène cool qu'un mémo à la RE. Mais bon, comme c'est si bien dit auparavant, ça fait le taf, ça nous en dit plus sur le background du jeu et ça permet de bosser sur autre chose.

L'homme sait faire du pain grâce à Dieu
Au pays des merguez
10 517 posts
depuis le 15/07/2008
hichanbis

Soit t'as des trucs à dire importants et tu les dis en jeu.
Soit c'est du bonus osef et tu les fous pas dans le jeu parce qu'au final ça dilue l'expérience.

C'est toujours pareil.
Mieux vaut passer 10h sur un jeu bien rythmé que 20h en incluant le temps d'écoute des audio logs, les allers retours dans des plaines vides et la lecture des descriptions d'items.

DJ Flood
1 380 posts
depuis le 2/02/2008
DjiFlo

Réponse au message de VV51 posté 8/08/2017 17h46

Le verrou de Jindosh dans Dishonored 2. Cette énigme de fdp smiley112

Evidemment trouvé sans piquer la réponse smiley127

Le Astal de la NBA
8 609 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi

Réponse au message de hichanbis posté 9/08/2017 02h06

Oui et non, tu peux avoir des texte sympa qui te fou juste dans l'ambiance et rend concret le background.
Maintenant si c'est pour un jeu de 2017 avec la qualité d'écriture d'un vieux RE, là en effet ça le fait moyen et vaut mieux se concentrer sur l'essentiel.
C'est typiquement un choix de développeur qui ne plaira jamais à tout le monde.

.
5 635 posts
depuis le 30/04/2007
...

Réponse au message de DjiFlo posté 9/08/2017 19h10

Pareil. 2h de torture sur un Excel mais ce plaisir quand tu trouves la solution.
En plus comme c'est randomisé pas moyen de chercher sur le net.

l'haleine
1 940 posts
depuis le 23/09/2014
Fetide

Faite The Witness

Ce plaisir de réussir des énigmes qui vous ont bien fait suer pepe_feelsgood

DJ Flood
1 380 posts
depuis le 2/02/2008
DjiFlo

J'ai enfin terminé FF15, et passé le choc de ce boss final ultra à chier, le theme song a eu le mérite de me donner un énorme fou rire.

La chanson a déjà été reprise dans un Timon et Pumba :

Impossible de prendre la fin au sérieux.

Membre
Dans l'Oued
1 489 posts
depuis le 23/08/2010
Squarealex
Membre
1 687 posts
depuis le 23/10/2007
KFAD

MGS V terminé, mouais.. Encore une fois à jouer c'est fluide, graphiquement c'est quand même vachement beau mais bordel deux environnements en tout et pour tout, les cutscenes d'hélicoptères que tu peux pas couper et qui finissent par te rendre fou, les objectifs de missions qui se répètent à l'infini, la MB qui sert à rien en fait, le monologue de Skullface avec Snake totalement autiste en face, j'ai du essayer toutes les touches pour voir si j'étais pas censé faire quelque chose smiley11

Et puis

encore des zombies alone même dans mgs, nawak total

Edit par KFAD (11/08/2017 20h20)

condamné à vivre avec le pire matos sur terre
miiverse
10 833 posts
depuis le 26/10/2009
Peach

Réponse au message de KFAD posté 11/08/2017 20h19

en tant que mgs sex, ça fait depuis qu'il est sorti que je l'ai (+ la ps4 edition mgs v), impossible de savoir pourquoi mais "j'ose pas le lancer" tellement j'ai peur d'être déçu.
là je devais le faire, j'ai refait ground zeroes pour me réhabituer au gameplay et finalement, j'ai terminé crysis 2 smiley14

en vrai j'ai déjà joué l'intro et un peu le début mais l'idée de me "retaper" cette intro que j'avais trouvé très lourdos m'ennuie d'avance.



crysis 2.

un peu le même constat que rage, un jeu qui se sabote tout seul.

t'as 4h où tu te fais chier à tuer des soldats à la con sacs à pv (crysis touch) mais le feeling est là donc why not, des décors vraiment pas inspirés mais on a un semblant de scenario qui nous fait tenir.
et après le jeu se lache, aliens à gogo (assez rapides, très mobiles, et des aliens "tanks" plutôt badass), un gros panel d'armes qui permet vraiment de personnaliser sa façon de jouer (oui oui), direction artistique moins balai dans le cul, tout devient beaucoup plus plaisant et tout s'enchaîne bien pendant 4-5h, on comprend plus rien au scenar qui est très mal raconté mais osef, d'ailleurs la voix off qui nous aidait nous trahit (suprise mothefucker)
et la fin...
la fin c'est du made in crytek, de la merde depuis far cry, toujours la même recette, c'est trop dur, trop d'ennemis invincibles et le jeu laisse aucune chance, bref on passe en easy.

le rythme du jeu m'a quand même impressionné sur la 2eme partie, c'est du shot non stop de chez non stop dans des grandes maps, d'ailleurs le LD de crytek c'est que ça, des giga map, des ennemis partout, il faut relier le point B et basta, au final on s'emmerde pas et ça fait le taf.

le jeu n'arrive pas à la chaussette de rage, il apporte beaucoup moins de plaisir mais c'est pas un mauvais shooter du tout.
je m'attendais vraiment à une turbo daube.

Edit par Peach (12/08/2017 22h23)

Membre
1 687 posts
depuis le 23/10/2007
KFAD

Réponse au message de Peach posté 12/08/2017 22h20

Ah oui l'intro est particulièrement lourdingue, et toutes les cut scenes sont dans ce style avec une camera à l'ouest "pour faire cooool"

Aussitôt fini, j'ai relancé Snake Eater chirac_lafrance

Œil de lynx
10 859 posts
depuis le 13/07/2006
Jojo

Y'a pas plus lourdingue que l'intro de Snake Eater pourtant pepe_stress

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Sinon j'ai enfin trouvé le temps de faire panzer dragoon saga et je suis très déçu. le jeu est composé à 60% de cinématiques cgi 1996, le système de combat est marrant mais assez simpliste. les donjons sont vraiment catastrophiques (la tour et uru, sélection guantanamo). le jeu aurait pu avoir un bon style graphique mais ils ont fait du full 3d saturn, donc c'est dégueulasse. et l'histoire c'est encore une fois un roi et l'oiseau / chateau dans le ciel / nausicaa / etc. l'ancienne civilisation technologiquement avancée, le méchant empire, le méchant pas si méchant mais qui réveille l'arme fatale de l'ancienne civilisation, la petite amie magique, le héros qui veut sa revanche mais qui s'ouvre aux considérations écologiques de la petite amie magique... c'est nul et téléphoné. heureusement que le jeu dure que 15h, c'est vraiment pas facile à faire.

entre ça et suikoden 2 je sais pas lequel est ma plus grande déception de rpg mythique.

étrangement ça me rappelle zoe2 dans le style.

The Last of Kojimawhore. Viva japan !
6 403 posts
depuis le 13/07/2007
Shiff-XT

143923223749503suj.jpg

Membre
1 687 posts
depuis le 23/10/2007
KFAD

Réponse au message de Jojo posté 12/08/2017 23h22

C'est pas le même style, c'est une autre présentation quand même je trouve. Et puis la guerre froide, l'ambiance derrière tout ça c'est ce qui me fait préférer le 3, même au 2, à la base

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Réponse au message de Shiff-XT posté 13/08/2017 00h28

non non c'est vrai. après jdis pas ya des bons trucs, mais ça tient plus du skies of arcadia que du "meilleur rpg de tous les temps", ou même du bon jeu.

au final je me demande si c'est possible pour un jrpg classique de bien vieillir. xenogears, grandia, chrono, suikoden et tout, c'est plein de bonnes idées mais au final ça devient toujours une corvée de finir ces machins (ou de les refinir). J'ai de plus en plus de mal à comprendre l'intérêt de errer dans des villages à interroger des pnj osef et de se battre contre des chiens perdus. Au final le seul qui m'a plu ces dernières années c'est yakuza, mais c'est pas vraiment classique.

Il faudrait que j'essaie des trucs un peu plus simple comme lunar ou breath of fire pour voir.

j'ai pris cher man !
6 041 posts
depuis le 18/02/2008
sherman

Réponse au message de TrinitronGO posté 13/08/2017 11h54

En somme t'es un peu en train de dire que quand on est adultes c'est dur d'aimer des trucs d'ados quoi..

Les jeux basés sur un bon gameplay ça passe toujours mais dès que c'est centré sur des histoires d'ados amnesiques qui sauvent des royaumes à part par nostalgie forcement en approchant des 30 ans c'est dur...

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Réponse au message de sherman posté 13/08/2017 13h42

ba c'est soit l'un soit l'autre. Par exemple des RPG comme Grandia/FF9 j'adore l'histoire, l'univers etc, même si c'est enfantin c'est un appel à l'aventure, mais là c'est le jeu qui me bloque mon plaisir. En tant que joueur explorer les donjons m'apporte rien, et je vois très bien les passages où ils ont "mis du jeu" parce qu'il fallait "mettre du jeu", surtout avec ces conneries de combats aléatoires, et la ribambelle d'objets, sorts, classes, etc ne m'intéressent pas. Je sais que c'est "l'immersion" et blablabla. Mais perso traverser la ville entière pour rentrer dans la taverne pour appuyer sur x pour acheter 10 potions et manager mon équipe de merde pour battre le boss n°45 en répétant les 3 même attaques ça me casse les bonbons maintenant. Le moment magique où tu allais chez l'armurier et tu équipais ton héros avec une nouvelle armure me passe par dessus la tête maintenant.

Je comprends qu'à une certaine époque il a fallu prendre cette approche pour justement se rapprocher du jeu de rôle papier (et ça évolue maintenant dans les witcher 3, zelda ou autre conneries où faut cuisiner des tomates et des bananes pour avoir des potions), mais j'arrive à un point où jouer et avoir une histoire en même temps ça me fait chier. Dark Souls ou Yakuza ça va, étrangement je trouve pas ça équilibré, mais ça fonctionne

Edit par TrinitronGO (13/08/2017 14h50)

Membre
893 posts
depuis le 1/04/2015
Kelevra04

Réponse au message de TrinitronGO posté 13/08/2017 14h48

Dans les classiques t'as Vandal Hearts qui fait bien le taf, pas de dialogues osef, le jeu va à l'essentiel, les stop dans les villages c'est juste pour le stuff, et pas de farm à la con vu que tu ne peux pas refaire les maps.
Le je se concentre juste sur ce qu'il est : un tactical RPG

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO
The Last of Kojimawhore. Viva japan !
6 403 posts
depuis le 13/07/2007
Shiff-XT

Rez Area X

C'est excellent mais c'est aussi un downgrade sur quelque détails important par rapport à l'original.
Mon plus gros problème, je pense que donner le contrôle des mouvements au joueur est une erreur, ça n'apporte pas grand chose et retire la sensation grisante d'avancer constamment à haute vitesse à travers une Matrice dangereuse.
J'ai voulu que Rez 2 soit PLUS rapide, pas MOINS. Et malheureusement on passe le plus clair de son temps à rester sur place maintenant.
Artistiquement c'est très impressionnant au départ, mais finalement moins abouti que l'original. C'est juste un tas de particules alors que le Rez original avait en fait beaucoup de détails dans ses décors et boss ainsi qu'un thème particulier pour chaque niveau. Area X? LOL PLUS DE PARTICULES LMAO

Par contre la musique tabasse toujours (vraiment une belle surprise quand on voit la gueule de la musique electro aujourd'hui feelsbad), et après joué plusieurs fois ça me paraît clair qu'il s'agit là d'un preview d'un jeu entier plutôt qu'un seul niveau. Après tout il y a déjà 3 musiques différentes dans ce seul niveau.
Peut-être que le gameplay et le visuel aurons plus de sens dans le jeu final, je reste confiant pour la suite donc.
C'est pas comme si j'ai détesté le niveau (la fin est juste thenry thenry) j'espère juste qu'ils ne perdent pas de vue ce qui rend Rez si spécial.

Réponse au message de TrinitronGO posté 13/08/2017 11h54
Je me souviens plus des détails (ça fait longtemps), mais c'est sûrement pas à cause du scénar que ce jeu est culte..

condamné à vivre avec le pire matos sur terre
miiverse
10 833 posts
depuis le 26/10/2009
Peach

Crysis 3

assez catastrophique.
Ils ont CODisé le jeu mais c'est hors sujet total, on ne se fait pas chier mais un coup c'est infiltration face à des aliens raptor style qui font cache cache pendant 5min, après 5 min de scenar ridicule, puis 5 min de bourrinage même pas intéressant car on crève plus vite que dans le 2 donc on abuse des pouvoirs, puis 5 min d'exploration osef, bref tout est découpé mais tout est assez nul.
crysis 2 m'a pris 12h selon steam, crysis 3 7h mais avec énormément de retry.

graphiquement, la 1ere moitié du jeu c'est une baffe assez irréelle, ça n'a strictement rien à voir avec le 2.
jamais vu un jeu techniquement aussi réussi, aussi "photoréaliste" sur les décors extérieurs mais pour être objectif, les assets se repetent énormément et on ne retient aucun décor car ils ont rien cherché à créer genre je sais pas un quartier, un centre commercial, y a rien c'est de l'immeuble générique, de la rouille et de l'herbe partout.

il n'y a que c2 au final de correct sur toute la saga, le reste c'est juste une affaire de goût et pitié pas de fausse hype sur warhead, ça vaut pas mieux que le 1, le fond est aussi mauvais.

Edit par Peach (13/08/2017 23h53)

Membre
893 posts
depuis le 1/04/2015
Kelevra04

Réponse au message de TrinitronGO posté 13/08/2017 21h09

Ha. Pas sûr que ça soit un bon choix par rapport à ce que tu disais mais bon.
Vandal Hearts tu l'as déjà fait ?

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Réponse au message de Kelevra04 posté 14/08/2017 02h00

ah ouais ? merde je pensais que c'était comme un advance wars. non vandal hearts je connais de nom mais je l'ai pas encore fait, je commencerai ptet par ça alors

Membre
893 posts
depuis le 1/04/2015
Kelevra04

Réponse au message de TrinitronGO posté 14/08/2017 07h55

C'est un peu plus complexe, t'as pas mal de classes/compétences à gérer, c'est très bavard (pas trop de souvenirs mais le scénario est vraiment bon malgré tout).
Pis Vandal Hearts en 2h de jeu tu sauras si t'aimes/t'aimes pas. Et tu pourras apprécier la magnifique traduction française smiley70

L'homme sait faire du pain grâce à Dieu
Au pays des merguez
10 517 posts
depuis le 15/07/2008
hichanbis

Réponse au message de Kelevra04 posté 14/08/2017 10h48

Y a pas mieux en tactical PS1?
Genre Tactis Ogre ou FF Tactics?

Je demande car j'en ai fait aucun.

Edit: Ok j'avais pas lu la conversation au dessus.

choco a écrit :

j'arrive à un point où jouer et avoir une histoire en même temps ça me fait chier

Ben du coup arrête les jeux d'aventure/RPG non?
Parce que bon les RPGs PS1 c'est un peu tout ce que tu ne veux plus.

Sinon joue à des RPGs plus "bac à sable/à la carte" dans leur approche et choisis de zapper ou non les dialogues quand ça te prend.
C'est plus ou moins ce que je fais avec Divinity Original Sin en ce moment.
Je lis peu de dialogues, sauf quand une quête m'accroche vraiment.
D'ailleurs je zappe des quêtes selon l'envie j'essaye plus de tout compléter.
Et je passe du temps à booster mon équipe que quand l'envie me prend ou que je me casse les dents dans une zone.

D'ailleurs il m'a fallu du temps pour saisir la formule moi qui suis plutôt habitué aux RPGs linéaires mais en fait c'est pas mal même si c'est pas ce que je préfère (car oui même des trucs occidentaux comme Kotor, DA:I ou les Witcher sont finalement assez linéaires).

Edit par hichanbis (14/08/2017 11h02)

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

je m'exprime mal.

c'est juste que mon sharingan voit de plus en plus à travers les "histoires" qui ne sont là que pour faire "du jeu" et donc marquer sur la boite que le jeu fait 10h au lieu de 9. Un peu comme les épisodes de GOT où il ne se passe rien mais il fallait faire un épisode de 50mn alors on a rajouté une scène avec le nain et des filles à poil et une autre où la fille demande où sont ses dragons (oui je me suis arrêté il y a longtemps)

Ça m'a fait ça dans Panzer Dragoon où quand tu vois le design des donjons, tu vois clairement que c'est désigné JUSTE pour te faire perdre du temps, pas pour dégager une quelconque émotion. Ca m'avait déjà fait ça avec Persona 4 où les donjons faisaient 25 étages juste parce que le dernier faisait 20 étages. Yavait rien de réfléchi. Et là ça me refait ça dans Prey (que j'ai arrêté d'ailleurs) où il y a un jeu pour faire un jeu, au sens le plus basique de "le mec appuie sur des boutons et ça fait des trucs, ça a un début et une fin, ça dure 15h et ça coute 70e", mais au delà de ça, ça ne t'apporte rien en tant que joueur. J'ai juste l'impression de voir ma vie passer sur le bas côté.

C'est pour ça que j'aime bien Yakuza, où chaque action a sa petite histoire et sa petite contextualisation dans une construction d'univers (et où le filler est optionnel et peut se faire à n'importe quel moment), ou dark souls où de la même manière, on peint un monde niveau par niveau, ennemi par ennemi (enfin surtout dans demon, après ça se gâte un peu).

Enfin perso je préfère me taper une scène avec le mec en slip de yakuza 0 que faire un aller retour de 15mn pour aller chercher une clé bleue pour ouvrir la porte bleue. Quand c'est contextualisé intelligemment (super metroid par exemple) et que le jeu ne te fait pas perdre ton temps ça va, mais je suis de moins en moins tolérant envers ces conneries.

Edit par TrinitronGO (14/08/2017 11h15)

Trisomie 51
2 641 posts
depuis le 2/11/2008
VV51

Réponse au message de TrinitronGO posté 14/08/2017 11h13

Cette capacité unique a déceler les artifices des jeux vidéos chirac_lafrance

Quand tu regarde un film tu te sens aussi le seul a pouvoir comprendre comment il est montée en voyant derrière une image le producteur, le réal, l intermittent du spectacle etc ? Tu dois être probable surdoué, c'est un fléau qui se dépend de plus en plus...

Plus sérieusement joue à un open world moderne si ca te gave la linéarité

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de TrinitronGO posté 14/08/2017 11h13

Plus j'y repense, plus je me dis que tout l'aspect réellement "RPG" qu'on nous sert dans les JV, c'est une très mauvaise compréhension de ce que sont les JDR papier, et effectivement, le micro-managment m'emmerde tout autant, surtout dans la mesure où je joue très peu maintenant (boulot oblige). Et effectivement, ça faisait rêver étant plus jeune (comme les 10 000 m² sur le dos de la boîte, faut pas se mentir).

Une partie de D&D autour d'une table, c'était pas bien parce qu'on avait des stats et des level, ou de l'équipement trop bien, mais surtout un bon maître du jeu, qui filait pas des items comme on en file dans un RPG, mais qui les faisait correspondre à l'aventure et l'histoire, et y avait pas de farm et pas forcément de combat, au contraire même, foutre des bastons tous les 5 mètres c'état du niveau d'un maître du jeu assez mauvais. Forcément, quand tu remplaces les MD par un système de stats de de drop d'items ainsi que de loot de loups en boucle, ça peut que devenir mauvais.

Surtout que bon, un JDR papier ça se base sur de l'imaginaire littéraire avant tout, que les règles viennent concrétiser. Le principe premier, c'est que tu vois pas, tu imagines. Transposer ce genre de système tel quel dans un JV, où donc par définition, l'information et la narration se font par le visuel, ça peut que créer des genres de chimères dégueulasses.

L'homme sait faire du pain grâce à Dieu
Au pays des merguez
10 517 posts
depuis le 15/07/2008
hichanbis
TrinitronGO a écrit :

je m'exprime mal.
quand tu vois le design des donjons, tu vois clairement que c'est désigné JUSTE pour te faire perdre du temps, pas pour dégager une quelconque émotion.

chrono-cross-fort-dragonia-maze.png
chrono-cross-nikki-066.jpg
cc04.jpg3-garai13.jpg

En même temps quand on te conseille ça, t'y joues 1h.

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 11h40
Oui le JV se plante en ajoutant de la quantité pour que ton RPG dure plus d'une heure c'est évident.
D'un autre coté, ça coute tellement cher de faire un jeu vidéo que t'es un peu obligé de faire de la quantité pour justifier le prix de vente qui te permet de rentrer dans tes frais et faire le petit bénéfice qui va bien.

Après sur l'aspect imagination vs visuel qui fait que l'on va forcément perdre en rêve je suis moins tranché.
Le JV, comme le dessin d'ailleurs, permettent de "facilement" donner vie à des univers assez stylés que tu n'aurais parfois jamais pu imaginer.
Et parfois ça fait mouche bien comme il faut, typiquement Chrono Cross dont j'ai posé les images là, est assez haut dans la vente de rêve et les trois quarts du temps j'aurais pas pu imaginer des environnements aussi beaux moi-même.

Edit par hichanbis (14/08/2017 12h01)

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de hichanbis posté 14/08/2017 11h41

Ah mais j'ai jamais dit qu'on perdait en "rêve" (d'ailleurs je me demande ce qui te laisse supposer ça dans mon post), c'est juste un autre moyen de communication. Ce qui ne veut pas dire que la littérature c'est "mieux" que le visuel, ou que les romans c'est mieux que le cinéma, ce sont juste 2 manières spécifiques de communiquer des choses, avec des choses qui sont mieux communiquées par l'un ou par l'autre.

Le problème est plus profond, vu que justement, le système de "règles" d'un RPG est nécessaire pour "structurer" l'imaginaire, sinon un JdR papier ça revient à toi et tes potes qui vous inventez des délires. Tout l'intérêt, c'est de structurer l'imaginaire pour donner un aspect "tangible", au moins dans le système de jeu, même si dans l'absolu tu peux virer beaucoup de règles et te reposer sur un MD excellent.

L'absurdité de ce genre de système dans un RPG vidéo-ludique c'est que l'information première est "visuelle", et c'est ça qui est sensé être autant le système que la narration. C'est pas pour rien qu'on se retrouve avec des combats comme dans Daggerfall ou Morrowind, où taper un rat à 5 cm équivaut à 15 coups dans le vent : il y a une dissonance entre le système de jeu et la narration, vu que le système de jeu vient d'un JdR papier (plus ou moins), qui n'est lui-même pas du tout fait pour ce mode de narration visuelle. Si t'y réfléchis 2 seconde, la situation citée au-dessus, dans un JdR papier, ça peut jamais arriver, et si ça arrive, c'est juste que le narrateur est mauvaise en fin de compte. Du coup, il faut beaucoup plus et bien mieux narrer et structurer les RPG vidéo-ludiques pour avoir l'impression qu'on a dans un JdR papier. D'ailleurs, l'open-world, c'est vraiment une sorte de trahison vis-à-vis du média de base, un MD qui te fais une carte immense comme un pays à visiter, c'est vraiment le plus mauvais de la planète.


Pour faire simple
: la fin d'un système à la D&D, c'est pas juste de "faire un système de jeu", c'est pour donner du crédit à la narration. Dans le JV, comme on croit (et c'est un sujet à débat) que le système de jeu, ça peut exister tout seul sans raconter d'histoire, on a juste pris le système de règles statistiques des JdR papier en développant la narration "par-dessus", et ça donne des créations qui peuvent très bien s'appeler des Jeux Vidéo si on veut, mais qui sont ni plus ni moins, dans leur fond, que des trahisons vis-à-vis de ce qu'est le vrai Jeu de Rôle papier.

Edit par Supadust (14/08/2017 12h11)

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Réponse au message de VV51 posté 14/08/2017 11h20

honnêtement rarement un tag aura aussi bien correspondu à un internaute.

supadust > ouais voilà. et puis aussi le rpg papier même si ça reste une activité de geek level 50, ça reste une activité sociale. le rpg video, c'est, comme dirait feu yamauchi sama, vraiment un truc de nolife. enfin je comprends mieux que le genre nécessite des trophées pour motiver les gens, parce que bon voilà quoi. quand on voit déjà que genre 10% des joueurs finissent les jeux, des fois je me demande réellement qui va réellement éviter 500 fois les éclairs dans FFX pour avoir l'arme ultime de Lulu. Ces gens là existent ils réellement ?

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de TrinitronGO posté 14/08/2017 12h23

C'est une activité sociale, certes, mais dans le fond c'est surtout quelqu'un qui fait de la mise en scène pour faire gober une histoire à ses potes, le tout avec un système pour l'appuyer. Tu peux très bien jouer à D&D en te buvant des bières et en te contrefoutant de l'histoire, ça va juste durer 2 heure à tout casser et tu vas juste finir bourré à refaire le monde, alors que des parties excellentes peuvent te transporter pendant des heures ou des jours. Mais évidemment, c'est pas juste grâce aux bières ou parce que y a une probabilité sur le D20, d'ailleurs les bon MD savent très bien quand casser les règles quand il y a besoin pour la narration (mais sans en avertir les joueurs).

Pour motiver les gens à faire une partie de RPG, faudrait déjà que les développeurs se posent de réelles questions narratives et mécanique en même temps (puisque que dans ce cas particulier, c'est la même chose) plutôt que de penser à faire 10 classes (pour rejouer toujours un mago, un voleur et un guerrier, grosse narration) des persos avec 100 stats et une carte de la taille du monde (encore des réduction statistiques tiens), parce que dans le fond, tu restes pas éveillé à jouer à D&D jusqu'à 3H du mat' parce que la Kro est fraîche ou que le D20 roule bien, mais parce que le mec en face te fais croire à son histoire.

En soi, un jeu qui se rapproche beaucoup de l'esprit des JdR papier, avec certes une histoire de merde, mais où la narration passe beaucoup dans les situations de jeu et les mécaniques, c'est Dark Messiah. C'est pas parfait, mais il y a largement plus de JdR papier dedans que dans n'importe quel autre RPG occidental ou japonais.

Edit par Supadust (14/08/2017 12h35)

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 12h33

non mais ce que je veux dire au fond ça arrive à la même finalité que ce que tu dis avec le maitre du jeu.

le jeu de société le plus nul pourra toujours être intéressant grâce justement à son côté social. Même un truc chiant comme la mort comme un monopoly ou un trivial pursuit peut se transformer en passe temps super drôle quand c'est bien géré (et même si t'as pas réellement de maître du jeu). Bref l'action de distribuer un billet de banque ou de répondre à une question peut être marrant, parce que tu intègres un facteur humain et donc ingérable, qui peut tordre les règles du jeu.

De base dans un jeu vidéo on est plus dans le passe temps socialisant, c'est une fiction, à part les jeux d'arcade ou les conneries multijoueurs de nintendo (mais qui va dépenser 400 boules pour jouer à mario kart, à part un gamin ?). Donc c'est pas le fait de gérer mes billets de banques qui est amusant. C'est l'aventure pour acquérir ses billets de banque par exemple. Que ce soit l'écriture, le visuel, l'interaction en elle même.

mais j'ai l'impression que même au delà du rpg, ça devient une mode de vouloir faire une copie digitale de la réalité (suffit de voir l'explosion des open world) pour en tirer une substance immersive et "logique" pour le joueur. c'est surement lié au réalisme des graphismes, et le fait qu'on puisse montrer qqchose, donc on le montre, mais bon c'est pas une raison merde, ya personne qui réfléchit dans ces studios ? enfin maintenant pour que tu comprennes que le monde est grand, faut réellement mettre 45mn pour marcher d'un point a à b. quel est l'intéret ?

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de TrinitronGO posté 14/08/2017 13h01

Y a une explication assez simple de ce phénomène : imagines que tu as la trentaine, que tu as abandonné tes rêves de gosse, que ta vie est plutôt dans la médiocrité constante, que tu crois plus en grand chose. Bref, tu es l'homme occidental moyen.

C'est quoi le mieux ? Que je te raconte une histoire pendant 6 à 10 heures maximum, bien faite et intelligente, avec du fond (mais qui potentiellement peut te prendre à rebrousse-poil, un peu comme quand on t'apprend quelque chose) ...

Ou alors

Je te vends une fiction qui se prend pour la réalité, où tout sera un mimic de la vie réelle, et où justement, l'homme adulte deg que tu es de sa vie peut enfin croire qu'il est quelqu'un d'autre. Mieux ! Le jeu dans lequel tu es transporté et qui flatte ton égo  parce que tu y es superman dure 300 heures, il t'apprend pas forcément quelque chose (et encore heureux, manquerait plus qu'on te fasse la morale tiens !) si ce n'est des système logiques pour débiles (apprendre tous les patterns des boss des Souls et pousser des cubes sur les bonnes platefomes dans Zelda, voilà quelque chose qui a du sens !) mais il t'occupe, et au moins te fais oublier qu'un jour tu vas crever. En plus, les mecs qui te vendes ça te le promettent à chaque fois, à chaque E3 depuis 20 ans et le marquent au dos de la boîte, alors forcément c'est vrai !


Et bien contre toute attente, beaucoup de personnes choisissent la deuxième option, plus confortable.

D'ailleurs, c'est la différence malheureuse entre ce qu'est la plupart du temps le JV face au cinéma  : au cinéma, on te plonge dans le noir pour t'apprendre quelque chose (en passant par des émotions), et tu en ressors "éclairé" pour ta vie de tous les jours. Dans le JV, le but c'est que tu restes dans la fiction, quitte à y sacrifier ta vie réelle.

Edit par Supadust (14/08/2017 13h31)

Œil de lynx
10 859 posts
depuis le 13/07/2006
Jojo

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 12h33

Dark Messiah of M&M ? Hein ? Sinon t'es trop sévère avec les RPGs, à chaque médium son langage et ses codes, ça s'arrête là. Je dis pas qu'il y a pas mieux à faire ou que certains développeurs se sont pas perdus dans des obsessions absurdes (le craft et la récolte dans une aventure solo, quelle plaie) mais beaucoup d'éléments dont tu dis qu'ils trahissent le JDR papier n'existent que pour faire tenir debout la partie jeu vidéo. Et cette formule a quoi que vous en disiez permis la naissance d'excellents titres (Baldur's Gate a jamais dans mon coeur), elle a ses attraits et fonctionne bien lorsqu'elle est maîtrisée.

Et je suis d'avis qu'il ne faut pas juger le phénomène du remplissage trop durement non plus. Pour avoir fini Persona 5 hier, qui sur la fin t'envoie donjons sur donjons juste pour te faire grincer des dents, faut bien garder à l'esprit que lorsque tu dois en chier pendant des dizaines d'heures pour terminer un jeu le sentiment d'accomplissement n'en est que décuplé une fois la tâche accomplie. D'ailleurs, même si Persona 5 propose des donjons très bien conçus et agencés, je me suis pris à certains à moments à regretter l'ascension sans fin du Tartarus, dont les niveaux feignants car générés aléatoirement fonctionnaient très bien avec le thème du jeu. Alors j'entends bien que cette approche plaît pas à tout le monde, mais ça n'a jamais été la prétention de cette série de niche perdue dans un genre de niche.

Edit par Jojo (14/08/2017 13h18)

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de Jojo posté 14/08/2017 13h17

Sauf qu'un jeu comme Baldur's Gate, c'est déjà un jeu particulier par rapport à un JdR papier, rien que le fait de contrôler tout une team c'est un système de jeu en soi qui permet plus de choses, qui rajoute un volet "tactique", mais aussi un point de vue différent dans la narration et dans la manière de la vivre. Je parlais de Morrowind/Daggerfall parce que ce sont les adaptations "pures" de JdR Papier, et c'est de l'aberration vidéo-ludique si on y réfléchit 2 secondes. Je dis pas qu'il y a pas de recoupements possibles, que des systèmes de JdR papier ne peuvent pas devenir des mécaniques de jeux valables dans un Jeu Vidéo, mais ça doit être réfléchi comme tel.

Encore que si je voulais aller plus loin, je dirais aussi ça : le système de jeu, quand tu joues à un JdR papier, il est pas sensé être "pour lui-même", mais pour la narration. Quand t'attends le résultats du jet de dés, en soi la tension elle est du fait que tu t'imagines déjà ce qui va foirer ou réussir dans la fiction quand le dés roule, pas juste du fait que t'auras un résultat. Du coup tout l'aspect stats "visible" dans le JV, c'est une aberration (toujours par rapport à l'esprit du JdR papier hein), de même que les jeux vidéo dont la narration est 100% littéraire. Je veux bien qu'on kiffe baldurs' gate, mais la narration n'a rien de vidéo-ludique, c'est du roman avec un peu de JV si on veut. Y a plus de narration "vidéo-ludique" même dans le pire combat de Assassin's Creed que dans tout les dialogues textuels de Baldurs Gate, justement parce que l'un a une narration qui sied à son média, alors que l'autre (de part des limitations et des choix de leur temps, il est vrai) non.

Je passe sur le "sentiment d'accomplissement", vu que j'en parle juste avant. Si malheureusement tu as le sentiment d'avoir accompli quelque chose quand tu as fini un jeu (au sens d'un accomplissement "réel"), j'ai une mauvaise nouvelle pour toi smiley28

PS : je parlais bien de Dark Messiah of M&M. Dans le postulat, il est bien plus proche d'un JdR papier que, au pif, d'un Skyrim. Que ça soit pas la narration linéaire, aux situations de jeu pensées comme des suites de "mini-scénarios" (je repense à l'espèce de puits avec des araignées qui grimpent)  et traduites par des mécaniques de jeu. En soi, c'est plus proche de ce que le JdR papier veut accomplir, et ce que le JV permet : un système de règles "invisibles" pour le joueur, où le visuel et l'interaction sont la première source d'information, donc ressentie et pas "visible" en soi.

Edit par Supadust (14/08/2017 13h47)

Chocognito
Dimension post post cyberpunk
399 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 13h11

d'accord pour le constat debordien (ou debordiste ?) sur le fait de repousser la réalité dans un arrière monde. ça ok. d'ailleurs tu peux aussi foutre le cinéma dedans hein, quand les films de l'année c'est star wars et avengers et que le jodorowski passe dans 3 salles parisiennes pendant 10 jours, je pense que le cinéma qui fait apprendre des choses c'est terminé, mais bon bref.

mais ça c'est une explication psychologique de logique d'acheteur, moi je veux savoir les gens dans les boîtes de dévs si ils sont vraiment cons où s'ils se rendent pas compte qu'ils se tirent une balle dans le pied.

Déjà si tu fais du jv comme ça, en tant que designer, tu te trouves forcément sur un siège éjectable (tel un julien chieze, lol) qui fera qu'un jour tu seras remplacé par quelqu'un (ou par de l'aléatoire) qui fera la même chose (càd rien) pour moins cher. Tu vois tout le nombre de "superstar" du design qui se sont retrouvés à la rue ces dernières années et qui essaient de refaire des jeux, c'est juste pitoyable la plupart du temps (je garde confiance dans yu suzuki justement, on verra) et ça n'intéresse personne.

Et côté production, tu prends ubisoft. ça fait 10 ans qu'ils galèrent avec leurs open world développés sur 10 pays avec 50000 trucs à faire dedans à 200 millions le jeu, tout le monde s'en fout, leurs jeux sont détestés partout dans le monde, en bourse ils valent rien, mais ILS CONTINUENT putain. ils continuent encore. c'est voué à l'échec leur connerie.
Tu prends même capcom avec RE6 et nintendo avec zelda botw, ce sont des jeux tellement énormes qu'ils ne seront jamais rentabilisés. Et même si par un hasard ils le sont, tu dis directement au joueur que le seul intérêt de ton jeu c'est qu'il soit plus gros que les autres. donc quand au bout d'un moment t'as les reins qui lachent, et que tu repasses à un re7 intimiste, ba déjà il marche moins,et même s'il est plus rentable que le 6 (parce que moins de coûts de dév), ton action tombe, parce que les actionnaires ils regardent juste les ventes au volume.

après oui je pars loin dans la réflexion, mais c'est juste que c'est vraiment des mécanismes absurdes pour moi.

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de TrinitronGO posté 14/08/2017 13h48

A mon avis, pour persévérer dans la connerie, y a pas 10 000 solutions : faut y croire un peu aussi.

La vidéo de Making-Of de Beyond Good & Evil 2, pour moi c'était le coup de grâce, parce qu'en fait tu comprends que le truc du système solaire, du monde trop trop grand avant tout, et ben le premier à y croire c'est Michel himself, et c'est ni plus ni moins qu'un jeu vidéo designé par des Citizen Kane (ou des John Hammond, c'est le même personnage) : à la base ils avaient leur imaginaire de gosse, leur petite luge, mais en grandissant ils sont devenus vieux, ils ont gagné des thunes, et du coup l'imaginaire a dû devenir concret, et du coup les JVs sont devenus des Xanadu (ou des Jurassic Park), immensité monstrueuse et sans vie,  parce que sans imaginaire, mais blindé de thunes et de trucs osef.

Et j'imagine que quand ça devient une tendance, et que tu habitues les gens à ça (comme tu les habitues aux blockbusters de merde), ben ils arrivent même à trouver que le BFG c'est un film de merde (alors qu'ils auront adoré Hook plus jeune).

Ou en tout cas, sans imaginaire tourné vers quelque chose de mieux, de plus profond.

Pour le cinéma, même si je suis d'accord, je dirais qu'apprendre des choses par l'art dramatique, c'est particulier. Quand certains te disent que les dents de la mer c'est du "blockbuster" pour passer un bon moment, j'en connais qui auraient à redire et à en écrire des bouquins. D'ailleurs, même remarque que pour le JV : la vraie mise en scène est invisible, et dire qu'un film apprend rien parce que t'as pas eu le droit à un monologue qui t'explique l'existence, c'est une des mauvaises compréhensions "intellectuelles" (dans le même sens qu'un Baldur's Gate par rapport au JdR papier d'ailleurs) de personnes qui y connaissent rien à l'art dramatique au cinéma.

Edit par Supadust (14/08/2017 14h33)

L'homme sait faire du pain grâce à Dieu
Au pays des merguez
10 517 posts
depuis le 15/07/2008
hichanbis
TrinitronGO a écrit :

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 13h11

Et côté production, tu prends ubisoft. ça fait 10 ans qu'ils galèrent avec leurs open world développés sur 10 pays avec 50000 trucs à faire dedans à 200 millions le jeu, tout le monde s'en fout, leurs jeux sont détestés partout dans le monde, en bourse ils valent rien, mais ILS CONTINUENT putain. ils continuent encore. c'est voué à l'échec leur connerie.

Ben non, ils sont détestés par une minorité mais Kevin, 16 ans, qui ne connait pas grand chose en JV (comme la majorité des gamers modernes, remember "avant ils faisaient pas des bons jeux" by Thomas étudiant à l'ISART),  il demande toujours Watch Dogs ou Ass Creed à son anniversaire.
C'est là tout le problème d'ailleurs.
Les petits cons biberonnés aux open world de 2000 km ils connaissent pas Ecco, DKC ou Soul Reaver.
Pour eux un jeu immersif, c'est un open world avec une map chargée en trucs osef dans lequel ils peuvent passer 180h.

L'offre suit la demande puis les demandants deviennent les offrants. La boucle infinie du caca, jusqu'à ce qu'un mec talentueux surgisse de nulle part pour créer un truc vraiment bien et innovant (genre miyazaki qui crée Demon's souls). Puis tout le monde s'engouffre dedans, le grand public s'approprie l'oeuvre et commence à demander des trucs cons dedans, l'offre suit la demande, etc.

Edit par hichanbis (14/08/2017 14h33)

Œil de lynx
10 859 posts
depuis le 13/07/2006
Jojo

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 13h28

Je veux bien qu'on kiffe baldurs' gate, mais la narration n'a rien de vidéo-ludique, c'est du roman avec un peu de JV si on veut. Y a plus de narration "vidéo-ludique" même dans le pire combat de Assassin's Creed que dans tout les dialogues textuels de Baldurs Gate, justement parce que l'un a une narration qui sied à son média, alors que l'autre (de part des limitations et des choix de leur temps, il est vrai) non.

Pardonne-moi mais... Non ? Je sais pas par où commencer tant cette remarque me paraît aberrante. D'une part parce qu'avec BG2 Bioware a mis en place une gestion de l'humeur des NPCs très complexe et fondamentalement vidéo-ludique - sans même parler du choix de tes réponses, que tu ne trouverais évidemment pas dans un roman -, d'autre part car ainsi que tu le dis toi-même la vraie mise en scène est (aussi) invisible. La narration dans Baldur's Gate ou dans tout autre jeu vidéo c'est pas que les lignes de texte qu'on te balance à la gueule, l'histoire est aussi racontée à travers les décors, les bruitages, les combats, les musiques, et sous prétexte que le jeu emprunte par moments au roman tu ne peux pas lui refuser une légitimité en tant que jeu, certainement pas face à un Assassin's Creed en tout cas (what ?). C'est la façon dont tous ces éléments interagissent les uns avec les autres qui fait d'un jeu vidéo un jeu vidéo.

Encore que si je voulais aller plus loin, je dirais aussi ça : le système de jeu, quand tu joues à un JdR papier, il est pas sensé être "pour lui-même", mais pour la narration. Quand t'attends le résultats du jet de dés, en soi la tension elle est du fait que tu t'imagines déjà ce qui va foirer ou réussir dans la fiction quand le dés roule, pas juste du fait que t'auras un résultat. Du coup tout l'aspect stats "visible" dans le JV, c'est une aberration (toujours par rapport à l'esprit du JdR papier hein), de même que les jeux vidéo dont la narration est 100% littéraire.

Où tu veux en venir exactement ? Ces stats remplissent la même fonction dans un JV, elles sont là pour t'informer et t'accorder un degré de contrôle supplémentaire sur la progression de ton ou tes personnages. Il existe certes des cas extrêmes où elles finissent par devenir une fin en soi (typiquement le hack'n slash) mais cette dérive n'est pas propre au jv même si elle y est légèrement sur-représentée.

Je ne vois pas non plus ce que trouves de spécial à Dark Messiah de ce point de vue (je l'ai beaucoup apprécié, note) mais bon, possible que je sois en train de passer à côté du propos.

Pour finir

Si malheureusement tu as le sentiment d'avoir accompli quelque chose quand tu as fini un jeu (au sens d'un accomplissement "réel"), j'ai une mauvaise nouvelle pour toi

Oh please, ce sentiment d'accomplissement est un facteur dans 99% des jeux, me fais pas le numéro du blasé qui s'en fout parce que ça ne crée rien de "réel" s'il te plaît. Pas ici, pas sur un forum de JV smiley4 d'ailleurs je comprends pas quelle distinction tu essayes de faire un ajoutant un "réel" à la fin : si on parle de sentiment et non d'accomplissement tout court c'est pour une bonne raison.

Kenjincognito
550 posts
depuis le 21/11/2016
Silvername

Réponse au message de VV51 posté 14/08/2017 11h20

se réveiller en 2017 et découvrir que dans les rpgs japs tu parles à des png et tu grindes dans des donjons pepe_stress

Edit par Silvername (14/08/2017 14h56)

Membre
Pile tu gagnes, face je perds
208 posts
depuis le 13/06/2017
Supadust

Réponse au message de Jojo posté 14/08/2017 14h44

Je pense effectivement que tu passes à côté du propos, mais je m'explique peut-être mal aussi.

Le mode narratif et "émotionnel" d'un JdR papier est analogue à un roman : c'est littéraire comme narration et donc comme base d'interaction (oui parce que de toute manière, que tu fasses 1 ou 20 sur ton jet, c'est toujours ce que le MJ en dit qui va faire fonctionner ton imaginaire avec la description qu'il va en faire). Donc le système de jeu, dont on pourrait finalement se passer la plupart du temps n'a d'utilité que par rapport à ce mode narratif.

Maintenant le JV c'est quoi ? He bien l'inverse : l'info, tu t'as pas par un mec qui te décris les choses dans ton imaginaire, tu le vois directement. Bref, l'information et la narration sont "visuel". Du coup question à 100 balles : ça donne quoi quand tu prends un propos littéraire et que tu le colles comme ça sur un mode de fonctionnement visuel ? Du mauvais littéraire, du littéraire "mécanisé", mais alors pas du jeu vidéo, vu que le jeu vidéo c'est justement de la narration visuelle par des mécaniques de jeu. Et en fait, toute fiche de personnage "chiffrée" ou alors boulet statistiques ne sont finalement que des mauvaises compréhensions par rapport au fond de ce qu'est un JdR papier.

Et je peux te prendre les exemples les plus cons de la terre : sauter dans Mario, renvoyer une balle dans pong, pourquoi ça marche avant tout et pourquoi ça captivera plus des gens dans la seconde que tout baldurs gate ? Parce que c'est une situation narrative et visuelle EN MEME TEMPS, et que c'est ça du JV, et pas du littéraire surmonté d'un système de jeu (ou d'un visuel surmonté d'un système de stats, d'où le problème).

C'est pour ça que je dis qu'un jeu dont le premier mode de narration est le littéraire, ben c'est un bon visual novel si tu veux, mais pas un bon "JEU-VIDEO", vu qu'un jeu video c'est la mécanique compréhensible par un visuel, et donc une mécanique narrative visuellement. Et ça n'a rien à voir avec le fait de refoutre un système de jeu par-dessus, si le mode premier de narration est pas visuel et si le visuel n'est pas interactif comme premier mode de narration, c'est juste pas intrinsèquement du jeu vidéo, je vois pas ce qu'il y a à justifier de plus, c'est comme le port salut cette histoire.

C'est pour ça que je prends l'exemple d'une baston même nulle à chier en terme de "système" de jeu, ben si la narration du combat se situe pas dans des stats ou des "echec critique" u dans un pavé de texte (surement très bien écrit hein) qui se baladent sur l'écran, mais dans la réaction visuelle, ben c'est ce qu'on appelle du "JEU VIDEO".


Pour le sentiment d'accomplissement, ce que je veux dire c'est que t'as l'impression d'avoir fait quelque chose de "concret" après avoir surmonté des fake difficultés, et que c'est une illusion justement parce que ... ben c'est pas réel. On appelle ça du conditionnement, parce que comme moi tu joues à ça depuis que tu es chiard, mais tu files la manette à n'importe quelle personne normalement constituée, si y a pas une bonne histoire à suivre derrière, personne ira passer autant de temps "réel" à master un truc qui "sert à rien" ou qui raconte rien. Taper des Headshot sur counter strike, faut être lucide, c'est une activité de geek qui n'apporte rien en soi. C'est un constat que tu trouveras "pédant" ou pseudo-blasé, m'enfin je pense qu'on peut difficilement me taxer d'irréalisme.

Attention hein, je relativise pas tout le JV, au contraire, mais les JV qui se complaisent dans cette optique ... d'ailleurs, tout le monde crache sur mister Cage, mais c'est la même chose : le mec fait un film sur lequel il pose un système de jeu et se dit que ça va faire un bon JV. Ben perdu, ça fait juste un film avec un système pourri dessus, comme mettre de l'huile dans de l'eau.

Edit par Supadust (14/08/2017 15h17)

Œil de lynx
10 859 posts
depuis le 13/07/2006
Jojo

Réponse au message de Supadust posté 14/08/2017 15h09

wowowowoow ça devient trop compliqué pour moi

(oui parce que de toute manière, que tu fasses 1 ou 20 sur ton jet, c'est toujours ce que le MJ en dit qui va faire fonctionner ton imaginaire avec la description qu'il va en faire). Donc le système de jeu, dont on pourrait finalement se passer la plupart du temps n'a d'utilité que par rapport à ce mode narratif.

J'ai l'impression que tu simplifies un peu trop les choses et que, ce faisant, tu dissocies plus jdr papier et jeu vidéo qu'ils ne devraient l'être smiley4 bon, j'ai jamais eu l'occasion de faire du pen and paper donc arrête moi si je fais fausse route dans mes présomptions mais, ce système dont tu dis qu'il est à la merci du MDJ, ne joue-t-il pas finalement un rôle très important, à savoir apporter des règles et de la cohérence à un monde imaginaire ? Et n'est-ce pas là un élément essentiel à l'immersion ? Encore une fois je fais que des suppositions mais doit pas y avoir plus énervant qu'un maître du jeu qui tord les résultats à sa convenance pour coller à son impératif narratif smiley12

Et c'est là que je comprends encore moins pourquoi tu t'évertues à faire la distinction entre un combat de BG et un combat de AC ; c'est pas parce qu'AC ne te montre pas les calculs qu'il n'y a pas derrière chaque affrontement une gigantesque machinerie à l'oeuvre chargée de calculer tes dégâts, l'interaction des hitboxes ou le comportement de tes ennemis. C'est fondamentalement la même chose, à plus forte raison maintenant que chaque jeu se sent l'obligation d'ajouter stats et système de loot à son game design. Il y a simplement une couche de complexité supplémentaire dans Baldur's Gate, dont l'unique rôle est de substituer à la dextérité l'ingéniosité (le premier combat consiste simplement à cliquer sur ton ennemi après tout) - la narration visuelle est toujours présente. Tu comprends instantanément que te manger une boule de feu sur le râble c'est pas très très cool, que les coups de hache ne font pas du bien à ton perso et que quand ton personnage gueule "ah ! j'ai manqué" ben, il a manqué son coup. Le feedback ce ne sont pas que les lignes de texte, que tu peux d'ailleurs parfaitement dissimuler et très bien t'en sortir. Si c'est pas un jeu vidéo de quoi s'agit-il ? J'ai du mal à comprendre smiley4

De toute façon je pense pas qu'il soit bien utile de continuer, on tombe dans la sémantique et, par ailleurs, mon propos n'a jamais été que Baldur's Gate était une bonne retranscription du JdR papier (encore une fois : jamais essayé), plutôt que l'interprétation traître du JdR papier par le jeu vidéo pouvait donner lieu à des titres mémorables.

En ce qui concerne le sentiment d'accomplissement j'entends bien ce que tu veux dire, mais c'est un sujet délicat et très difficile à appréhender. Pour faire court j'en ai parlé pour Persona parce que ce sentiment vient servir la narration du jeu : à la fin de l'aventure t'es supposé avoir traversé toute une année scolaire à en chier, entre trahisons, galères, contrariété sociales et divinités gnostiques à terrasser, si on te sert ça sur un plateau d'argent tu ne tireras pas de l'expérience le même (attention, gros mot : ) enseignement, et le jeu sera passé à côté de son objectif. Counter Strike c'est encore autre chose : ça a beau n'être qu'un jeu vidéo il y a bel et bien un accomplissement derrière, celui de battre ton adversaire. Certains gagnent même de l'argent avec ça, c'est la compétition qui veut ça. La dérive bête, méchante et dangereuse de ce conditionnement se retrouvera plus dans les MMO ou, pire du pire, les jeux navigateurs genre cookie clicker. C'est quelque chose de difficile à juger ou, du point de vue du créateur, à équilibrer, il y aurait beaucoup à en dire.

Vos jeux du moment
Remonter

Pied de page des forums

ContactMentions légales