Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : Les salons, ça sert à rien.

Arnaques, fraîcheur et propreté - Par - 09 Septembre 2010 20:30:25

Moi je préfère les cuisines BA DUM PSHI

J'ai préparé une FAQ pour les noobs.

Qu'est ce qu'un salon ?

Un salon c'est une grande surface trop éclairée, avec de la musique de merde, beaucoup trop de gens invités, trop de tas de graisses puants, trop de dégénérés consanguins sortis de Delivrance, trop de journalistes débiles, trop de gens quoi. En général il faut un passe qui change de couleur (comme à la fin de Metal Gear Solid), et au moins toutes les demi heures il y a un gros black qui vérifie que tu serais pas mauvais endroit au mauvais moment, comme Steven Seagal.

Mais on apprend quoi dans un salon ?

Rien. Avec l'apparition d'internet, on s'en foutait du dossier E3 de Console Plus. Ensuite, avec l'apparition des démos online, on s'en foutait des impressions de geeks avec leurs biberons estampillés Nintendo. Maintenant, avec la mort des Jeux Vidéo, ba on s'en tape un peu des Jeux Vidéo.

Mais alors, pourquoi tout le monde continue de regarder ?

Je sais pas. Ça a l'air marrant comme ça, de loin. On a l'impression que il y a plein d'événements behind closed doors, de conférences cachées, et Ken Kutaragi qui va t'attraper par le col pour te montrer Shenmue 3. En fait, tu sais que Nintendo va juste annoncer un nouveau Mario, Zelda, Metroid et Kirby et que quelques milliers de trolls en surchage pondérale vont mouiller leurs caleçons déjà tachés le matin, parce qu'en général, les éditeurs font venir des putes pour combler le néant abyssal de leur branlette organisée.

Mais Gamerama a-t-il déjà assisté à ce genre de salons ?

Évidemment, à Gamerama nous sommes des professionnels ayant fait l'expérience de la lie de l'humanité, nous connaissons donc très bien le milieu des salons.

Quelques exemples de salons ?

Alors le plus connu reste l'E3. Il y a quelques années, tout le monde s'est rendu compte que ça servait à rien et ils ont voulu le fermer, mais pour une raison inconnue, en fait non. En général, on suit trois conférences inutiles et après on attend pendant trois jours des infos intéressantes, avant de tomber dans un état de catatonie profonde.

Ensuite il y a le TGS, où des millions de japonais viennent se toucher la nouille sur les cosplayeuses et les trailers en images de synthèse qui font penser que peut-être le jeu pourrait ressembler à quelque chose, mais deux ans plus tard, nous découvrirons que non.

Il y a également des salons qui centralisent un peu les pires débiles, comme la Comic Con, ou la Japan Expo. Personne n'en revient indemne.

Mais on ne va pas parler de ces salons là aujourd'hui.

Mais de quoi va-t-on parler alors ?

La France

Je ne comprends pas.

Il semblerait qu'en France, serait en train de se dérouler... LA GUERRE DES SALONS *tonnerre*.

Comment ?!

D'après ce que je comprends, Micromania organisait depuis toujours le fameux Micromania Game Show, même qu'avant on pensait qu'à chaque fois Hideo Kojima allait annoncer un nouveau jeu, mais ce n'était qu'un débile qui ne savait pas écrire l'en-tête de son article. Il y a aussi le Festival du Jeu Vidéo, qui a l'air passionnant.

Mais l'année dernière, il y a un vieux chauve mégalo qui s'est senti dans l'obligation de déclarer la guerre des clones salons. Cet homme s'appelle Jean-Claude Larue. Jean-Claude, il est délégué général du SELL, un gros machin (ta copine me le dit souvent) avec plein d'éditeur dedans.

Jean-Claude, c'est aussi le genre de type qu'à chaque fois qu'il ouvre la bouche on imagine une scène de meurtre d'American Psycho. C'est juste impressionnant. Il fait parti de ces gens dits passionnés, c'est à dire des gens qui parlent d'expansion de marché, de démographie, d’intérêts financiers et qui comparent l'avenir du Jeu Vidéo aux soirées Canal + sur la plage du Martinez, à Cannes.

Est-ce que ce serait une blague.

Et non coco ! Finis le temps des petits ordinateurs minables avec leurs jeux 16 bits ! C'est fini ça ! C'est has been ! Et oui coco !
Écoute, moi j'ai peut-être pas 67 ans comme Jean-Claude, mais je peux te dire que le secteur se porte très bien. Jamais meilleur qu'aujourd'hui même ! On touche de plus en plus de femmes. Qui peut dire que c'est une mauvaise chose ? Plus d'acheteurs, c'est plus de fric, c'est plus de soirées au Martinez, et oui coco ! Va m'appeler Tony Parker au lieu de me casser les couilles avec tes questions ! Toujours à poser des questions au lieu d'agir ! Agir ! Moi, moi, j'étais là au début, quand Segata Sanshiro il a explosé avec la fusée. Et je peux te dire, que depuis, on a fait des progrès formidable, formidable. Maintenant on a des Russes, des Chinois, des Australiens.



L'évolution du jeu vidéo selon Jean Claude


C'était vraiment une super bonne imitation.

Merci, merci. Mais bon, Jean-Claude, c'est un monument. D'après lui, il faudrait amener l'enseignement dans les écoles des quartiers en difficulté via les jeux vidéo. Sujet qui revient assez souvent dans son discours, le jeu vidéo aurait donc des capacités éducatives, à utiliser dans les entreprises, dans les écoles... Oh mince j'ai oublié, ça sert aussi à s'amuser ! Il y a aussi son interview sur Gamekult, regorgeant de perles plus débiles les unes que les autres.

"On ne veut pas d'un truc classique, avec des petits stands de quatre mètres carrés, des petits machins, etc. On veut du show, on aura des showcases avec de grands artistes, de très grands sportifs..."

"Pas des artistes locaux hein, ça ne sera pas du Johnny Hallyday, mais des artistes mondiaux."

"Vous savez... la fin de l'histoire est connue. La fin de l'histoire est connue."

"Sept milliards, tradés ici ! Moi j'ai 67 ans, je n'ai aucun ego, j'ai tout fait dans ma vie, c'est pas maintenant où je vais avoir de l'ego."

"Mais vous savez, le jeu vidéo c'est un truc de fun. C'est un truc de fun !"

Ouais, le jeu vidéo c'est un truc de fun Jean-Claude, fais moi rêver avec Tony P.

Et sinon, il sert à quoi cet article ?

J'ai décidé de déclarer LA GUERRE A LA GUERRE DES SALONS. J'en ai marre de ces attrapes nigauds où il se passe jamais rien, mais avec toujours des petits vieux mégalo qui viennent délirer sur le C.A de je sais pas trop quoi et qui en plus font semblant d'être passionné. D'ailleurs j'en ai marre aussi des journalistes qui se font avoir chaque année et qui chialent devant Reggie qui présente Twilight Princess tout en disant que Larue il a tort. Il y a aussi les joueurs, qui se lamentent de la disparition du MGS (mais le prochain épisode vient d'être annoncé par Konami pourtant) comme si on perdait l'événement des hardcore gamers et que ça marquait la fin du bon temps, et que maintenant on allait avoir quelque chose de beaucoup plus commercial et maléfique. Non, en fait, les salons ça a toujours été inutile, remplis de débiles, mais surtout de fric à se faire.

C'est pourquoi je déclare la guerre à la guerre des salons.

A suivre ?

A suivre.



Retour à la page des chroniques




Contact - Mentions légales