Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : Retrogame 4

Arnaques, fraîcheur et propreté - Par - 23 Novembre 2008 21:48:21

Avant c'était mieux.

L'arnaque RetroGame est de retour.

OUI J'ACCUSE

Retrogame c'est quoi monsieur ? Retrogame c'est un magazine exclusivement rétro (d'où le nom), descendant non officiel du pas vraiment regretté GameFan -le magazine qui se donnait un style avec ses couvertures façon deviantart et ses articles trop longs et prise de tête. Le principe lui même n'a pas de sens : on ne peut pas avoir D'ACTUALITÉ rétro. Alors quel intérêt d'en faire un magazine ? Quel intérêt de le vendre ? Quel intérêt de l'acheter ? Mystère et boule de gomme.
Ce dont je me rappelle c'était quelques dossiers intéressants sur l'Europe de l'Est et des tests de Jay (oui il signe toujours des papiers, courage) qui faisaient au moins six pages écrites en petits caractères, avec des fautes toutes les deux lignes.
J'ai bien l'impression qu'on dirait un fanzine vendu plein pot pour quelques anachroniques possédant un peu trop d'argent.
Retrogame 4 aurait du sortir en 2006, et pourtant, il n'est sorti qu'aujourd'hui, en Septembre 2008. Pourquoi ? L'équipe de Dimanche Chocovestigation était là pour exposer cette affaire au grand jour:

- Retrogame 4 est annoncé pour le 29 septembre 2006
- Repoussé à Novembre
- Repoussé à Décembre
- Les abonnés commencent à se faire du souci, vu qu'ils ont payé pour quelques numéros quand même
- 27 Janvier 2007, le rédacteur en chef, H Falcon, donne un message d'espoir : le mag arrive !
- Silence radio de plusieurs mois, puis le 24 Mai 2007, H Falcon promet une sortie avant l'été
- H Falcon devient mégalo, désire dominer le monde, lancer un site web, une affaire en ligne, pirater tous les internets et créer une armée de robots géants. Où est donc passé RG4 ? Qui sait ?
- 3 Juillet 2007, H Falcon reprend la parole, et explique qu'il avait besoin de réflexion philosophique pour établir le contenu de ce RetroGame 4, et que le magazine avait déjà été recommencé trois fois mais qu'il arrive bientôt, courage ! On commence à penser que H Falcon aurait des liens de parenté avec Axl Rose et Christophe Rocancourt
- 6 Juillet 2007 : RG4 est terminé à 95%, le tirage c'est pour bientôt, la campagne de pub va être GI-GAN-TESQUE
- Silence de plus de trois mois
- 26 Octobre 2007, H Falcon annonce que les méchants pigistes lui ont volé la moitié des articles de son magazine, et que les méchants imprimeurs veulent de l'argent pour imprimer ! Ah les enflures ! Mais le magazine arrive, NE VOUS INQUIÉTEZ PAS.
- 30 Octobre 2007 : la sortie de RG devient hypothétique
- Nouveau silence de plusieurs mois
- 30 Janvier 2008 H Falcon annonce la sortie de Retrogame...le site ! Le magazine est mis entre parenthèses. Les abonnés ont mal à leurs gros intestins.
- 22 Février 2008 : les critiques c'est des méchants, nous on met tout notre cœur pour écrire des articles sur Simon's Quest et on est traités comme des arnaqueurs alors qu'on est pauvre et et et c'est pas juste parce qu'on a appuyé l'évolution de la presse française et des articles développés et mon armée de robots géants va vous péter la gueule ! Premier prix du monologue dramatique. RG4 arrive.
-Le site de Retrogame ouvrira le 22 Mai. Le magazine arrive BIENTÔT. Pendant l'été, promis.
-Après six ans passés avec les FARCS, Ingrid Betancourt est libérée le 2 Juillet 2008.
-Parallèlement, je lance ma question à H. Falcon en personne lors d'une conférence de presse : "Monsieur Falcon, à quoi cela sert il de faire attendre trois ans les gens pour un contenu qui date de 20 ans ?"
Sa réponse complète, je trouve que ça vaut le coup d'œil :


H. Falcon a écrit :
Outre se remémorer l'histoire, ou plutôt les histoires, je pense que le retro a la faculté de pouvoir faire connaitre des titres que certains ne connaissent pas. Car bien arrogant que celui qui peut se venter de tout savoir et de tout connaitre dans les diverses disciplines du Jeu. Et rappelons que le savoir c'est la science, mais surotut une sensibilité accrue et receptive, qui s'acquière d'aventures ludiques en aventures ludiques.
Les arcanes du jeux vidéo sont tellement vastes. Le but est justement de se surprendre à découvrir un titre à coté duquel on est passé, où sur lequel on pensait savoir çeci ou cela qui nous rebutait et enfin de compte se sentir attiré. Le but est de retrouver l'envie de jouer. Aussi simple que ça puisse parraître.
Le but d'un mag retro est aussi de témoigner d'une époque.
D'un point de vue écriture, un mag retro permet une certaine liberté, non soumis au temps, aux impératifs de sorties comme peuvent l'être les mags contemporains.
Le but de RetroGame est de faire retrouver des sensations de lecture, perdues, celles qui existaient lorsqu'on lisait la bonne presse d'entant. Le non -formatage.
C'est je pense le point fort qui était celui de Retrogame, ca transpirait le non formatage, car non professionnel à 100%, donc quelque part c'était proche des gens, proche des passionnés, ca va même plus loin que ça mais on en parlerait des heures. Les prochains numéros du mags se feront fort de développer ces notions tout au long de leur prochaine publication.
Le but de rétroGame est enfin de parler de rétro, mais de ne pas s'enfermer dans une vision utra vintage mais justement moderne. Traiter un jeu comme s'il était toujours aussi jeune. Ne pas naviguer sur la mode retro-vintage, c'est une voie difficile, qui est toute autre...
Enfin le but d'un mag Retro, est de créer des vocations comme la vocation que vous avez. Comme je l'ai souvent dit on ne nait pas passionné on le devient par une main tendue vers un nouvel univers inconnu. En ce qui nous concerne se sera une main rédactionnelle, dont les mots doivent retranscrir couleurs et mélodies d'un univers au combien passionnant.


- 12 Aout 2008 "quelques petites retouches, le magazine arrive BIENTÔT"
- Incroyable, la sortie de RetroGame 4 est fixée au 27 Septembre 2008, au prix tout à fait raisonnable de 8€. Plus 5,30€ de port, car le magazine ne sort FINALEMENT PAS EN KIOSQUES.
- Les 5,30€ servent à envoyer les magazines en colissimo.
- Les gens reçoivent le magazine dans des enveloppent simples à 2,70€, il faudra contacter l’équipe pour obtenir un remboursement
- RG5 est annoncé.
- Les abonnés n’ont toujours pas reçu leur numéro, plus de deux mois après la sortie. Il faudra prendre contact avec l’équipe pour pouvoir obtenir le fameux RG4.
- Paramedic lance l'unité paramedic.

"Je m'en vais ranger ce RG4 à côté de Chinese Democracy et de Duke Nukem Forever"


Morale ? Faire ce que l’on sait faire. Se lancer dans une aventure de magazine papier sans n’avoir aucune notion de comptabilité ou d’économie en général, c’est du suicide et de l'irrespect vis à vis des lecteurs. On pourra toujours trouver des excuses, essayer de soutenir ces petites gens qui ont donné de leur personne pour permettre à leur passion de se matérialiser, mais moi, tout ce côté mélo-dramatique renforce simplement mon ressenti envers l’incompétence et le manque de réalisme de ces personnes.

Veuillez remarquer que je n'attaque pas vraiment le contenu actuel de RG4, mais simplement le fond lui même et sa mise en œuvre. Je suis tout à fait certain que les articles valent bien deux années d'attente. Sans aucun doute.
Oui, le jeu vidéo c'était mieux avant. Oui, il y aurait et il y a nombres d'articles à écrire sur cette période. Mais vendre un magazine entier basé uniquement (surtout quand les papiers parlent de temps à autres de sujets actuels) sur ce principe est-il viable ? Ou même intéressant ? Je ne sais pas. Je ne pense pas. Je suis peut-être le seul à ne pas tolérer cette étroitesse d'esprit, et en faisant ça j'en fais surement preuve moi aussi, mais je trouve qu'il y a quelque chose d'incroyablement malsain là dedans... J'ai l'impression que l'on cherche plutôt à faire son beurre sur cette mode-vague "rétro" (voir le nombre de revival 8bits qui sortent), plutôt qu'à célébrer dignement l'âge d'or, et qu'en même temps on s'enferme dans une époque révolue, en passant à côté de beaucoup de choses. Remplissez votre vide avec d'autres choses, braves gens.
Je dis non aux magazines rétros.

C'était l'équipe de Dimanche Chocovestigation, à vous les studios.



Retour à la page des chroniques




Contact - Mentions légales