Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : E3 over.

Le fabuleux destin de... - Par - 17 Juillet 2008 09:54:16

There are no continues, my friend.

Revenons d'abord sur les conférences des constructeurs :

Microsoft



La conférence de Microsoft me fit regretter Peter Moore, c'est dire la détresse. Quand je vois le mec sur scène avec sa coupe de premier de la classe qui nous parle de UNO LIVE ça me donne -littéralement- des envies de meurtres.
Mais au lieu de dire, "ok on fait un truc chiant j'avoue, maintenant on parle des jeux", non même pas. Enfin dans un sens si : démonstration live de Fallout 3, Resident Evil 5, Fable 2, Gears of War 2. Et après ça, je n'ai qu'une chose à dire :

N'ORGANISEZ PAS DES DEMOS LIVE SI VOUS NE SAVEZ NI Y JOUER NI LES ANIMER



Désolé, les démos mi anglaises mi japonaises avec un mec qui me dit que je peux me marier, me faire chier sur la gueule dans un jeu et me bourrer la gueule virtuellement et l'autre qui se bat contre des aliens pourraves qui font des bruits de Predator, ça m'a achevé. Dommage, parce que c'était la seule allusion aux "jeux" pendant toute la conférence.

Peter Moore s'essaie à You're in the movie


Ouais, le reste était plutôt consacrée au public Wii, avec un plagiat assez mal foutu des Miis qu'on pourra faire intervenir dans des jeux Endemol (Kafel dans Koh Lanta j'en ai toujours rêvé). Perso j'ai assez bien aimé le "You're in the movie", j'aime le délire série Z et le côté je fais des films maisons, donc pour moi c'est win-win, j'ai pas vraiment de problème avec cette partie de la conférence, à part toute la séquence avec les faux jeux eye-toy tout à chier.

Le problème que j'ai c'est avec les RPG affreux annoncés à la fin plus la GROSSEUH SURPRICHE alias le portage de l'arlésienne Final Fantasy 13. On dirait qu'à l'annonce d'un jeu inexistant, les possesseurs de Xbox préfèrent se gargariser sur le désespoir des extrémistes de l'autre camp plutôt que sur un bon line-up, et oublient grâce à un trailer de quelques minutes, que Microsoft vient juste de faire une conférence pleine de vide. Donc oui, pour moi, c'est assez désespérant, même si finalement le portage en lui même reste la seule annonce valable de cet E3 et surtout l'ultime coup de poignard pour Sony. Mais là aussi, les réactions à l'emporte-pièce à coup de "Haha, l'ère de Sony est finie, la PS3 est morte !" sont assez ridicules, mais...on y reviendra en conclusion.

Faut donner une note ? Bon...

4/10

Nintendo



J'ai envie de consacrer la conférence de Nintendo best.conférence.ever et je rigole même pas.
Ces histoires de poignets cassés, de petites filles super contentes et d'Animal Crossing N64, ça m'a encore une fois bien plu. C'était comme voir un drame Grec, ces petits fanboys qui attendaient des jeux pour l'E3 et qui se retrouvent avec les VRP qui racontent leurs vacances et qui font du snow.
Iwata vient sur scène, tel l'Empereur Palpatine devant l'assemblée Galactique. Une façon de dire, "j'aurais pas réussi une aussi grosse enfilade sans vous, merci messieurs les journalistes de nous avoir soutenu pendant ces vingt dernières années...et de continuer même après cette conférence (laugh)" et de repartir comme un prince. C'est juste la classe américaine.
Et ensuite Miyamoto, le Little Miss Sunshine de l'industrie, qui joue du faux saxophone, et qui improvise le concert avec l'équipe presse devant un parterre de journalistes tous bouche bées devant un tel bordel. Juste énorme. Ça faisait depuis, très, très, longtemps que j'avais pas autant ri. On m'aurait dit que c'était une scène coupée de Napoléon Dynamite (ou de Dumb et Dumber d'ailleurs), franchement, j'y aurais cru.

Wii music ? 400€. Voir Nintendo se ridiculiser sur scène ? ça n'a pas de prix.


N'oublions quand même pas de citer les annonces surprise de Pikmin 3 qui a redonné au moins un an de confiance (jusqu'à la prochaine conférence) aux fanboys de service, et du Wii Motion Plus, alias le périphérique qu'il faut acheter en plus pour obtenir les promesses initiales de la Wii et qui fait passer l'autonomie de la Wiimote de 30 heures à 9 heures. Mais ça aussi, on y reviendra.

Un résumé vidéo très bien fait par l'ami jarosh de Neogaf: http://youtube.com/watch?v=0XR7LaJLLf8

En vrai : 01/10

Sony



Le problème avec la conférence de Sony, c'est tout d'abord Jack Tretton. Sa chemise, qui est RAYÉE. Tout le monde sait qu'il ne faut pas mettre de chemise rayée à la télé Jack !
De plus, le pauvre homme est tellement stressée qu'il en oublie ce qui a fait le succès de Reggie : la pause. Le temps mort. On a l'impression qu'il a son spitch par cœur dans la tête, et qu'il attend pile l'apparition de l'image correspondante pour tout vomir à la tête du spectateur et s'en libérer.

Le reste, je n'ai pas grand chose à dire, on pourrait même résumer ça en un seul mot ! Consternation.
Consternation devant la branlette organisée sur la Playstation et la Playstation 2.
Consternation (répétitions, ça fait un effet dramatique) devant les jeux miteux placés dans la présentation. Resistance 2 qui graphiquement me rappelle Black, je pense, et qui faisait méchamment pitié vu les gros scripts façon God of War 2.
Consternation devant la présence de la PLAYSTATION 2 dans cette présentation, seulement pour annoncer Yakuza 2 et Buzz.
Consternation devant la petite PSP qui se retrouve sans AUCUN jeu d'envergure à venir. Locorocco 2 reste certes le jeu du salon, mais c'est pas ça qui fera vivre la console (ba non c'est les modèles slims et l'émulation)
Consternation devant l'absence de Wipeout HD qui est quand même LE jeu du PSN.
Consternation devant le DC Comics MMO et le mec qui fait des pompes en plein sur la scène.
Consternation devant les jeux présentés en fin de conférence : cinématique inutile de God of War 3, trailer immonde mi comics mi caca du pourtant prometteur Infamous, cinématique du très inintéressant MAG.

."...et donc la prochaine fois je vous montrerai comment faire des abdos"


Pourtant en terme de jeu, c'était pourtant la meilleure des trois conférence, et de loin. Mais cette habillage old school, fait d'orateurs incompétents, de montages avec la dernière musique à la mode, et de faux trailers CG ultra courts mais ultra détaillés, me donne clairement envie de gerber. Le seul truc à retenir, c'est évidemment Little Big Planet, qui nous a permis d'échapper à la présentation Powerpoint habituelle.
Autrement, Sony aurait du impressionner, surtout après la perte de l'exclu de FF13, ils ont préféré tout garder pour le salon (présentation de Heavy Rain et d'un jeu mystère), la Game Convention, et le TGS. Pas vraiment intelligent, mais apparemment les quotidiens (New York Times and co.) ont adoré, donc finalement ça a du marcher.
On regrettera quand même l'absence de RPG traditionnels troqués contre une overdose de jeux d'actions et de FPS. Dommage !

03/10

Conclusion : Que retenir de cet E3 ?



Surtout qu'il n'y aura plus d'E3 en fait. Qu'on soit d'accord, l'E3 était une grande fête qui présentait le line-up entier de chaque constructeur, maintenant on a seulement droit au line-up américain en gros. L'E3 accueillait les grands éditeurs, maintenant ils commencent à s'enfuir de l'ESA. Avant il y avait les distributeurs et revendeurs à l'E3, maintenant ils ne viennent plus. Avant il y avait une couverture assez importante par la presse, aujourd'hui le seul site web à parler de Bayonetta c'est Gamekult.

Même si finalement, on y a gagné en qualité des screeners et autres previews (vu que les faux journalistes bloggeurs ont plus de temps pour s'y essayer), l'E3 aujourd'hui, sous sa forme actuelle, n'a plus aucune utilisé. Et c'est pas moi qui le dit, c'est le CEO de Ubi, qui préfère organiser son propre salon unique que venir à l'E3.

On a donc deux choix : soit l'E3 meurt après une agonie de deux ans, soit il revient à sa forme de départ, et disons que j'ai du mal à croire en cette option.

Tout d'abord parce que Nintendo ne le veut pas , plus exactement Miyamoto :

Shigeru Miyamoto a écrit :
I think that there’s probably one other element to it, and that’s that our view of how we use E3 has changed. For a very long time, E3 was an event where — and certainly Nintendo included — catered specifically to the core gamer. Now we look at more … an opportunity for us to introduce new concepts and new types of play that we intend to bring to the broader audience, particularly because of the media that gathers at E3 now.

So while attending an E3 event like this, they might be given the impression that Nintendo is no longer focusing on the games that appeal to the core gamer, in fact we’re still working on many of those titles, but it’s just not the type of event where we’ll be showcasing that anymore.


Ensuite encore et toujours parce que les spectateurs et journalistes de l'E3 craignent. Louer un espace et le "meubler" pouvait couter à un éditeur entre six et dix millions de dollars. Quel intérêt pour lui de venir dépenser cette somme quand le Web s'enflamme sur l'annonce de FF13 360, Pikmin 3 et le Wii Motion Plus ? Oui je sais, je fais une bonne imitation de Denis Dyack, mais force est de constater que c'est malheureusement ENCORE la réalité. Les gens chialaient pour Zelda en 2004, et on en est toujours au même point. Qui parle de Fat Princess ? de Flower ? de Locorocco ou de Patapon ? Personne, nada, keud. On préfère aller interviewer CliffyB sur les nouveaux streums de Gears 2. Cool. Bon je suis peut-être un peu méchant, on a quand même légèrement évolué dans la bonne direction. Légèrement.

A un niveau plus personnel, je dois dire que j'ai pas, mais alors pas envie du tout de revoir un autre E3, si c'est pour regarder encore et toujours les mêmes conférences chiantes et sans de vrais animateurs. Je sais pas, organisez un forum au GDC sur "Comment présenter les démos", quelque chose, parce que là on ne l'a pas frisé le ridicule, mais on a plongé la tête la première dedans.

Cette fois ci c'est emit je crois.


Que dire d'autre...On peut douter de l'influence de la défection de FF13 sur les ventes de PS3 ou de 360. Pour moi c'était une jolie annonce, bien préparée, importante pour Microsoft, mais qui ne signifie pas grand chose réellement. A part le fait qu'on se rapproche de plus en plus d'une unification quasi totale des ludothèques.
On peut également voir que même si les conférences étaient particulièrement à chier, les line up de fin d'années étaient bons, à la fois chez Sony et Microsoft, (d'ailleurs à cette occasion Gamerama proposera un choix de la rédaction) cependant, avec le premier on a une idée assez précise des jeux de 2009, mais avec le second c'est plutôt flou, à part Alan Wake, qui sera présenté au TGS semble-t-il. Pour moi ça sent fortement la fin de génération, mais bon qui sait.

Bref voilà l'E3 c'est fini, on espère à tout jamais, et Nintendo aussi !



Retour à la page des chroniques




Contact - Mentions légales